Lonavala, station climatique près de Bombay

Lors de nos vacances dans la région de Bombay, nous avons décidé de nous rendre à Lonavala, une station climatique à 2h de route

Le Maharashtra (région administrative autour de Bombay) compte plusieurs stations climatiques ! créées pour la plupart lors de l’ère coloniale, elles permettaient de s’échapper de la chaleur insupportable des villes. Situées en altitude (autour de 800m pour Lonavala) et entourées d’espaces naturels
J’étais curieuse de découvrir ces lieux de villégiature des mumbaikers.
Nous avons pris la voie express Mumbai-Pune pour nous rendre à Lonavala.
Le trajet fut assez impressionnant car notre chauffeur slalomait de gauche à droite pour dépasser les camions qui roulaient très lentement, la route étant parfois très pentue.

La première impression de Lonavala ne fut pas très positive. Le centre ville se résume en une grande artère très embouteillée, avec des dizaines d’échoppes vendant des Chikki : spécialité locale :  bonbons au caramel et amandes.

IMG_2835.JPG
Notre hôtel, le Piccadle resort, se situait justement au bord de cette avenue passante !
Je me demandais ce que nous allions faire dans cet endroit pendant 3 nuits !
Finalement, nous avons passé un très bon séjour. Continue reading « Lonavala, station climatique près de Bombay »

Bombay : quartier de Juhu Beach

Pour la première partie de notre séjour, nous avons choisi le quartier de Juhu Beach, au nord de Bombay. Les différents guides touristiques recommandent ce quartier pour la vie nocturne, le shopping et les ballades le long de la plage; ce serait un quartier résidentiel avec chic, surtout fréquenté par les stars de Bollywood.

juhu

Le trajet entre l’aéroport et ce quartier prend moins de 30min et nous sommes immédiatement pris dans le tumulte de cette ville : de nombreuses voitures avec des rickshaws qui nous doublent à gauche, à droite, un concert assourdissant de klaxons, des routes défoncées, la végétation de bord de route recouverte de poussière…mais aussi un univers coloré fait des étals de fruits et légumes, des magnifiques saris des indiennes… Bienvenue à Bombay !

Nous arrivons à notre hôtel, et sommes ravis du choix. Le Novotel Juhu beach semble être un coin de paradis tranquille à deux pas du chaos
img_3672

L’hôtel est au bord de la plage, légèrement surélevé (ce qui oblige à repasser par la réception pour aller sur le sable, mais permet aussi une certaine intimité lorsque vous êtes au bord de la piscine, car les promeneurs ne vous voient pas).

Mais attention, si vous vous attendez à une ambiance de Côte d’Azur sur la plage, vous risquez d’être déçu par la plage de Juhu. Malgré une bande de sable clair sur plusieurs kilomètres de long et une température de 30°, vous ne verrez personne en maillot de bain allongé sur une serviette et que quelques téméraires ou inconscients se baigner (à priori la mer à cet endroit est impropre à la baignade).
Il faut comprendre qu’en Inde, la plage est un lieu de vie et pas ou peu de repos : on y va pour courir, se promener, jouer au cricket ou au ballon, pique niquer et surtout FAIRE des photos

J’ai trouvé très agréables ces promenades sur la plage, au milieu de centaines de Mumbaikers. Voir toutes ces familles  avec leurs tenues colorées poser devant les photographe de la plage (reconnaissables à leur chapeau)

p1130967p1130973

Vacances de Noël en Inde

Nous voici de retour après 10 jours fantastiques en Inde.
Le choc climatique a été un peu difficile : 30 degrés de différence entre Mumbai et Lyon !

Le but initial de ce voyage était de retrouver notre fille, qui y fait un échange universitaire pendant un an.
Nous avons organisé ce voyage par nous même et avons décidé de rester dans la région de Mumbai, pour ne pas passer trop de temps dans les transports.

Dans les articles suivants, je présenterai en détail nos étapes. Voici le résumé de notre voyage.
Vol Lyon-Mumbai, via Dubai avec la compagnie Emirates
– 3 jours à Mumbai, dans le quartier de Juhu Beach
– 3 jours à Lonavala, station climatique à 2h à l’est de Mumbai
– 2 jours au bord de la mer d’Arabie, à Murud-Janjira
– 3 jours de nouveau à Mumbai, mais cette fois-ci dans le quartier de Marine Drive, dans le sud, non loin de la « Gate of India »

img_2732

Quelques informations sur Mumbai

Mumbai (nouveau nom de Bombay depuis 1995) est la capitale de l’état du Maharashtra. C’est la ville la plus peuplée de l’Inde, la métropole compte plus de 18 millions d’habitants.
C’est la capitale commerciale de l’Inde mais aussi de l’industrie cinématographique : d’où le nom de  Bollywood ! (association de Bombay et Hollywood)

La ville a été colonisée par les portugais, puis les anglais avant l’indépendance de l’Inde en 1947.On retrouve de nombreux bâtiments construits sous la période coloniale, donnant un petit air anglais aux avenues.
Nous avons bénéficié d’une météo très clémente en décembre, un temps idéal pour les visites. Environ 28° la journée et 22° la nuit. Grand soleil et temps sec. Bien que moins polluée que Delhi, et bénéficiant d’un vent marin, la ville de Mumbai est recouverte d’une petite brume, surtout le matin.

On nous avait prédit une circulation délirante, mais sincèrement, soit nous avons eu beaucoup de chance, soit la circulation est un peu moins dense entre Noël et Nouvel an.

Notre première étape à Mumbai, fût le quartier de Juhu beach, au nord et non loin de l’aéroport.
Nous avons séjour au Novotel Juhu Beach

Parc de Khao Sok en Thaïlande

Après 3 journées bien remplies à Bangkok, nous prenons le train de nuit pour Surat Thani.

Le trajet est assez agréable : le wagon n’est pas cloisonné, il y a des couchettes de chaque côté, sur 2 niveaux, mais avec les rideaux, il y a une certaine intimité.
Je commande un dîner à bord. Après le repas, le personnel nous prépare les couchettes.

Nous arrivons très tôt à Surat Thani. De nombreux touristes, descendent du train et se précipitent vers les bus. Je suis ravie d’avoir réservé un transfert privatif pour nous 5. Notre chauffeur nous attend.
Après environ une heure de route au milieu de la forêt (ça nous change de Bangkok), nous découvrons notre hôtel ) Khao Sok : le Khao Sok Rock & Tree house resort. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un établissement qui propose des maisons dans les arbres !

Mais attention, il ne s’agit pas de simples cabanes en bois, mais de modules très confortables, avec baies vitrées, salle de bains, climatisation. Les maisons sont posées sur des pilotis  peints couleur bois et une grande cascade artificielle coule sous les maisons.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au départ, je suis un peu déçu par ce côté artificiel, mais finalement l’ensemble est assez jolie, et l’ambiance nocturne est assez magique. Et je pense, que la météo très humide une partie de l’année, ne permet pas d’avoir des constructions sommaires). Les grandes baies vitrées nous permettent de voir les arbres, la cascade illuminée, d’imaginer (grâce aux bruits),et parfois voir, les singes, les oiseaux. Nous apprécions aussi le confort d’un bon lit

Le point le plus positif de ce resort, est son côté petit hôtel familial. Il n’y a qu’une dizaine de maisons, c’est une famille adorable qui tient l’établissement. Le soir, ils nous ont proposé une délicieuse cuisine Thaï sous le patio, entouré de végétation. L’établissement est à l’écart de la route principale, on n’entend aucun bruit, à part la cascade et les animaux.
Les membres de la famille n’hésite pas à venir nous chercher pour nous montrer les animaux cachés dans les arbres. Les enfants ont adoré.

Nous sommes restés 3 nuits et avons pu faire de nombreuses activités (il est possible de réserver ces activités auprès de l’hôtel)

– un tour à dos d’éléphant dans la forêt. Même si cela semble très touristique, nous avons apprécié ce moment en famille. La balade est assez longue (plus d’une heure), on s’enfonce d’abord dans la forêt puis on débouche sur un plateau avec une vue magnifique

p1130571

– un balade en canoë sur la rivière. Vous vous laissez porter par votre guide-rameur (et oui ! pas besoin de ramer !) et il vous montre des détails dans le paysage (oiseaux, serpents dans les arbres) qui nous n’aurions jamais vu sans lui

– une petite randonnée dans le parc national de Khao Sok. Il y a un petit droit d’entrée et ensuite vous pouvez suivre plusieurs chemins balisés. Pas besoin de guide. La chaleur,  l’humidité et le manque d’eau ont rendu cette promenade un peu épuisante, et de ce fait, nous n’avons pas apprécié la richesse végétale a sa juste valeur : les bambous étaient majestueux.

img_1978

– nos visites tous les soirs, au soleil couchant, du temple à 10min du resort o des dizaines de singes se rassemblent en espérant que des visiteurs leur laisseront un peu de nourriture. Attention à vos effets personnels, les signes sont chapardeurs !

dsc_0331

Entre notre séjour à Bangkok et le réveillon au bord de l’eau, nous sommes ravis d’avoir eu cette parenthèse de repos au cœur de la nature.

Nuit branchée à Bangkok

One night in Bangkok….

Il y a quelques mois, pendant les fêtes de Noël, nous sommes partis en famille en Thaïlande. L’Asie était une première pour nous et nous avons était enchanté par cette expérience. Au fil de ce blog, je vous donnerai des adresses, astuces sur notre périple.

Aujourd’hui, c’est peut-être en  entendant la chanson de Murray Head «  One night in Bangkok », j’ai repensé à ma soirée d’anniversaire sur les toits de Bangkok.

On nous avait conseillé un hôtel dans la zone moderne de Bangkok , dans la quartier de Sukhumvit, le U Sukhumvit. L’intérêt du quartier : un quartier d’affaires, donc plutôt sûr, la proximité du métro aérien pour des déplacements rapides dans cette ville engorgée dans les embouteillages, des hôtels modernes avec un bon rapport qualité/prix… et qui dit moderne, dit un rooftop avec une piscine ! Un luxe que l’on trouve souvent à Bangkok.

uhote
Assez irréel de se baigner un 26 décembre en pleine ville, en regardant les buildings illuminés. Le personnel de l’hôtel a vraiment était aux petits soins pour nous. Pour faire plaisir à leur clientèle, majoritairement européenne à cette saison de l’année, ils avaient décoré l’hôtel avec des sapins, des guirlandes, des Père-Noël, et nous souhaitant « Merry Christmas ! »

Conquis par le rooftop, on part à la recherche d’une autre adresse pour le dîner, si possible, avec quelques étages de plus ! Une petite recherche sur le net, nous oriente sur un bar-restaurant assez proche, le « Above Eleven » , qui comme son nom ne l’indique pas, est situé au 33ème   étage de l’hôtel Frase Suite (en fait 11, fait référence au quartier Sukhumvit soi 11).

above

C’est une super trouvaille ! La vue est superbe et digne du film 5ème élément de Luc Besson : on voit les gratte ciels de Bangkok avec les grands écrans de télévision qui diffusent des publicité.
Le service est très professionnel et décontracté, les cocktails sont bons et les sushis délicieux ! (le Chef est d’origine péruvienne et propose une cuisine d’inspiration asiatique et péruvienne, et je dois dire que le mélange est vraiment réussi.)
Nous étions déjà très satisfaits de notre soirée, lorsque nous comprenons, qu’au dessus du restaurant, il y a une terrasse bar et DJ pour poursuivre la soirée sur la piste de danse. La vue est à 360° avec un petit air vintage. Attention, l’entrée de cette terrasse est un peu cachée : une petite porte recouverte de lierre sur la mezzanine.

Et avant de quitter cet endroit magique, on vous conseille de faire un tour aux toilettes ! Vous vous laverez les mains face à une paroi vitrée, avec la ville à vos pieds !

La Riviera danoise !

Il y a quelques jours, je suis tombée sur un article de Vogue « Go Beyond Copenhagen: 4 Charming Danish Countryside Escapes » – L’une de ces escapades conseillées, concernait la côte nord Sealand, encore appelée la « Riviera danoise ». Situé à une heure au nord de Copenhague, cette région offre de longues plages de sable, un paysage de pinède en arrière plan, de magnifiques résidences secondaires, des sites culturels variés (le Château d’Helsingør ou le musée d’art moderne Louisiana).
C’est le paradis des balades à vélo

Nous avons eu la chance de faire un échange de maison dans cette région, à Rågeleje (prononcer Rorelei !), il y a quelques années. Nous avons logé sans une maison typique de la région, en bois noirci, probablement une ancienne maison de pêcheur transformée en une belle résidence secondaire.

Au fil de nos balades à vélo, nous découvrons de belles maisons rénovées, en bois noirci ou à colombages avec toit de chaume. Les jardins sont magnifiques et très bien entretenus… on a l’impression d’être au milieu d’un magazine de décoration.

On vous conseille de longer la côte jusqu’au village de Gilleleje, plus à l’est. Le port de pêche avec ses bateaux colorés est un véritable tableau.

p1090461

Autre découverte lors de ce séjour : le restaurant de l’hôtel Helenekilde à Tisvildeleje.
Nous y avons vécu un moment magique. Au moment du dessert, à l’heure du soleil couchant, la serveuse nous propose de la prendre sur la terrasse du restaurant, face à la mer. Installés dans de confortables fauteuils en rotin, avec un plaid sur les épaules, plusieurs couples dégustent leur dessert, en regardant le soleil se coucher, dans un silence contemplatif… l’esprit danois est résumé dans cette scène.

Pour l’anecdote : cet hôtel a servi de décor d’un épisode de la série danoise Borgen – le gouvernement danois s’y réunit 2 jours pour un séminaire de réflexion… Comme je les comprends !

Alors, prêts pour des vacances au Danemark ?

Notre conseil : hôtel-restaurant
Helenekilde Badehotel
Strandvejen 25
DK-3220 Tisvildeleje

Frøya, une perle en Norvège

8 ans après notre premier séjour en Norvège, à la découverte des fjords, nous décidons de repartir dans ce merveilleux pays, mais cette fois, plus au nord et au bord de la mer.

Très rapidement, nous trouvons un échange de maison qui nous convient (nous sommes adeptes inconditionnels de ce type d’hébergement pendant nos vacances estivales).

Nous passerons donc 2 semaines sur l’ile de Frøya dans le comté de Sør-Trøndelag, non loin (2h3à tout de même) de Trondheim.

p1130587

L’île fait une vingtaine de kilomètres de large et compte environ 5 000 habitants. Elle se situe au nord, d’une île plus grande, Hitra. Cette région est parsemée de milliers de petites îles ; quelques unes sont habitées.

P1130603

Depuis quelques années, ces 2 îles sont reliées au continent par 2 tunnels de 5 km de long, avec une pente de 10% : c’est assez inquiétant de sentir que l’on s’enfonce  sous la mer.

Ces tunnels sont moins charmants que les ferries que l’on emprunte partout en Norvège, mais ils sont beaucoup plus pratique pour les habitants et surtout pour l’activité économique en plein boom sur l’île.

Frøya est connue pour être l’un des lieux les plus importants pour l’élevage de saumon au monde. Mais c’est aussi un lieu très réputé pour la pêche des St Jacques, des crabes…

Le Moyen-Orient a son or noir, les Alpes leur or blanc, Frøya est très fière de son or bleu !

Comment s’y rendre
L’aéroport de Trondheim est à 3h de Froya
L’idéal est de louer une voiture

Où loger
Vous pouvez tenter l’échange de maisons comme nous ! Mais il n’y avait qu’une offre lorsque nous y sommes allés.

Nombreuses maisons de vacances à louer

Hotel Froya
Au centre de la commune principale de l’ile, Sistranda
Nous ne l’avons pas visité

Kristiansund, resplendissante au soleil !

Au réveil, nous découvrons une ville transformée ! Dès 8h du matin, la soleil est déjà haut et brille de mille feux. Une bonne humeur flotte dans le rues : les rues vides et tristes d’hier se remplissent de norvégiens le teint hâlé, en tenue très estivale, arborant de magnifiques sourires. Les façades, que nous trouvions un peu décrépies, scintillent au soleil, et nous comprenons mieux pourquoi les norvégiens choisissent des couleurs vives pour peindre leurs maisons. En prenant un peu de hauteur, Kristiansund semble être une ville légo, dessinée par un enfant

p1130733
Pour jouir d’un beau panorama, on vous conseille d’aller, dès le matin, sur l’Ile de Innlandet, accessible par un pont routier
Garez-vous dans la Hans Losius Gate et suivez le panneau « Bautaen » : après 5min de marche, vous accéderez à un magnifique point de vue. Ce lieu est le symbole de la résistance des norvégiens face aux assaillants anglais : les canons et quelques boulets en sont les témoins.

Flanez un peu dans le quartier en redescendant ; vous y verrez de nombreuses maisons anciennes de pêcheurs, très bien rénovées (le pont reliant Innlandet à l’île principale Kirkelandet – Kirke en référence à l’église qui s’y trouvait – n’a ouvert qu’en 1963,
marquant la renaissance de ce quartier)

p1130737

L’hôtel Thon Hotell est aussi un très bel exemple d’intégration architecturale : « il se compose de deux bâtiments, reliés par une verrière : «  Brygga » (« Le Quai ») est un ancien quai de pêche a la morue datant de 1915, alors que la maison « Wesselhuset » est un nouveau bâtiment » (cf site internet de l’hôtel)

Kristiansund, triste par jour gris…

Après avoir emprunté la route de l’Atlantique, nous nous dirigeons vers Kristiansund pour y passer la soirée et la nuit.

L’arrivée à 18h par un temps très gris, ne donne pas une image très positive de la ville.

Les rues sont vides, beaucoup de magasins sont fermés et les vitrines semblent être figées depuis les années 70.

Le long du port, on distingue les façades des anciens entrepôts maritimes, transformés en hôtel, habitations ou magasins, mais sans réelle harmonie : peintures ternes, enseignes publicitaires criardes, murs sales…

Un peu déçu, nous ne prenons aucune photo.
Mais sous le soleil du lendemain, l’impression sera tout autre !

p1130736.jpg

A la recherche d’un restaurant pour le dîner, on s’arrête devant le Bryggekanten brasserie : bâtiment moderne, avec une façade vitrée côté port : la vue doit être superbe depuis les tables.
Il y a une entrée pour le restaurant chic, qui a la plus belle vue à l’étage, et une entrée pour la brasserie, avec une terrasse ouverte sur l’eau. On se dirige plutôt côté brasserie ! Mais nous sommes tellement surpris par les prix – plus de 30€ pour le moindre plat simple – que nous préférons faire demi-tour et nous rendre dans le restaurant conseillé par la réceptionniste de notre hôtel.
Nous voici donc au Mona Lisa, restaurant italien si l’on en croit les inscriptions peintes sur la vitrine. Les garçons sont ravis et commandent pizza au feu de bois et lasagnes, et nous prenons de la morue en sauce.
Notre avis sur ce restaurant :
Je ne comprends pas le choix de la déco : tout en noir et blanc. Le plafond est bas et peint en noir ! Dans un pays où il manque de soleil une bonne partie de l’année, c’est surprenant.
Le restaurant n’a d’italien que le nom ! Le patron n’a pas compris lorsque je lui ai commandé mon plat avec l’accent italien !!! Mais bon, c’est très souvent le cas de ce type de restaurant.
Au final, nos plats étaient assez bons et copieux. Le vin « de la casa » à éviter.
Notre hôtel : le Kristiansund !
Très central, à 2 pas du port. Nous avions une vraie chambre quadruple (1 lit double, 2 lits simples) avec un coin salon. Très bonne literie. Certaines chambres doivent avoir une belle vue sur le port. Nous étions sur le côté du bâtiment, avec une vue partielle sur le port, assez jolie, surtout avec les éclairages nocturnes mais aussi une vue sur le toit terrasse recouvert de toile goudronnée noire ! Dommage.
Prix : 1500 NOK la chambre pour 4, petit déjeuner compris

Adresses
Restaurant Mona Lisa
Storgata 13

Hotell Krisitansund
Storgata 17
http://hotell-kristiansund.no/